ERR0R

Pénitence des pauvres d’esprit

Pénitence des pauvres d'esprit
Le texte à pirater.
L'anticahier à brûler.

Écrite pour être lue à voix haute

 

Pardon

De n’avoir pas assez

D’esprit

Nous simples

D’esprit

Esprits si mal tournés

Si mal fichus mal embouchés

Pardon

 

Nous

Venons

Ici

En pénitence

 

Nous T’implorons

Que Ton nom sonne

Que Ta Fondation

Vienne soutenir nos fondations

 

Pardon

Égarement

Perdition aveuglement où nous étions

Nous étions dans l’erreur

Guide-nous

Que Ta lumière arrive

Que Tes bracelets jonc en or jaune

Dont les courbes polies interagissent avec la ligne graphique de Tes initiales créant ainsi une sorte de pulsation rythmée

Nous éclairent

 

Nous sommes pris dans Tes sacs que nous confectionnons sur mesure habillés de toile autographe boréale contemporaine à garnitures en cuir de vaches noires

Tu nous poses sur un chariot du Dinosaur Mountain at Gold Canyon Golf Resort

Tu nous portes à la main ou à l’épaule

 

À Megève Tu apparais

À Saint-Moritz Tu apparais

À Saint-Barth Tu apparais

À Courchevel Tu apparais

Tu apparais à Saint-Jean-Cap-Ferrat

Aux îles Vierges Bahamas Caïman

Caraïbes Casablanca

Luberon Montana Tu multiplies les apparitions

 

Miracle

Nous Te suivons

Ton chemin se déploie en nous

Car

De la confection de la poignée au choix du cuir à la personnalisation à la frappe au fer c’est un voyage en lui-même qu’offre Ton sac

 

Tu es comme une signature sur nos fronts

Tu es l’Ordre qui repousse le chaos dans l’ordonnancement parfait du cosmos tel qu’il a été voulu

 

Tes pouvoirs sont tels

Que les parapluies se déploient au-dessus de Ta tête

Que les portes s’ouvrent à Ton approche

Que Tes verres se remplissent seuls et que de la nourriture surgit soudain et soudain et soudain dans Ton assiette comme dans le conte des frères Grimm Tu n’as qu’à penser « Petite table sois mise ! » pour qu’aussitôt sortilège elle se couvre d’une nappe d’où surgissent assiettes couverts festins

Tes valises se garnissent instantanément avant de Te suivre où que Tu ailles

Sans Tes mains sans Tes mains sans Tes mains sans Tes mains

Qui restent préservées des germes

Quant à nous

Nous n’avons pas de telles aptitudes

 

Mais sous Ton impulsion

Nos mains imparfaites et calleuses

Taillent

Et

Retaillent

 

Nos lames ne sont pas des armes

Elles sont là pour Te célébrer

Jamais pour Te blesser

 

Nos lames cutters ciseaux couteaux rotatifs couteaux à main à lames fixes couteau tranchet couteau demi-lune couteau à pied couteaux à parer refendeuses coupes lacets coupes lanières emboutir forger graver diamanter laminer limer poinçons découpoirs polissage tréfilage fondre souder nos mains T’appartiennent depuis la nuit des temps

Depuis le premier arceau de crinoline

Depuis la première couronne blanche en forme de mitre allongée

Depuis la première peau de jaguar du premier roi aztèque

Depuis le premier masque funéraire lapis-lazuli

Depuis la première queue de taureau fixée à l’arrière du premier pagne

 

Nos mains tressent cisèlent

Forgent

Lavent frottent

Servent rangent

Grattent trois étoiles sur le ticket gagnant tentent la chance à la Grosse Roue payent un forfait téléphonique internet profitent à chaque instant des meilleurs plans adorent être clients bénéficient d’un débit jusqu’à un gigabyte par seconde pour recevoir en haute définition Tes images

 

Images enluminées

Dorure Cristal Lustre montgolfière empire abat-jour plaqué or vingt-quatre carats

Images de Toi sur fond de Tour Eiffel scintillante

Images de Tes fesses calées dans des fauteuils capitonnés théâtres opéras subventionnés argent public

Images de Tes bras autour d’un présentoir rehaussé d’un flacon radical coiffé d’un cabochon facetté eau de parfum twist and spray bouquet floral aldéhydé sublimé par un réceptacle iconique aux lignes minimalistes parfum mythique intemporel

Ton bras frôle celui de Rihanna

Ta main serre celle de Donald Trump

 

Tu es amour

Ton amour pour les Hommes pour les Femmes descend sur nous tombe comme la pluie bienfaisante sur les vastes étendues stériles

 

Aimant les Hommes Tu caresses leur cou de Ton écharpe graphique qui marie motif à damier classique et initiales oversize à des rayures remarquables créant un effet saisissant décor adouci par l’élégance de couleurs discrètes et la rusticité de la bordure à franges à la fois douce et confortable de cet accessoire original confectionné en pur cachemire ce qui souligne son esthétique

 

Aimant les Femmes Tu les fais défiler printemps-été pyramide du Louvre dotées d’un parka à capuche qui ne manque pas d’audace poignets ajustables taille élastique créant un effet blousant une signature de la saison sublime la manche d’un détail graphique complété par une tirette en toile autographe classique et Tu chausses les Femmes d’une pièce phare du défilé automne-hiver bottine toréador qui revisite la santiag classique une version en cuir de veau glacé noir sublimée par des chaînes et des clous dorés et dont la bride en toile autographe à l’arrière est pourvue d’une boucle qui permet de l’enfiler aisément Tu aimes les Femmes Tes bottines s’enfilent aisément

Et si ce n’était pas le cas

Tu peux compter sur nous

Tu peux compter sur nos petites mains fripées pour venir en aide

 

Nos mains sont toutes fripées

Car nous n’alignons pas deux idées

Par un cruel manque de logique nous n’utilisons pas Tes crèmes ingrédients d’exception venus des quatre coins du monde texture onctueuse pour une sensorialité hors pair nous n’utilisons pas Tes crèmes aux composants extraordinaires comme le géto secret de jeunesse venue d’Okinawa développé par un professeur expert en cellules souches création sur mesure technicité exceptionnelle

 

Quelle incurie

Il faut dire que nous ne savons pas comme Toi implémenter des critères objectifs de sélection à toutes les étapes de nos processus pardon

 

Nous n’avons pas le sens commun

Pauvres d’esprit esprits chafouins esprits inconséquents

Aussi Conduis-nous

Sur l’océan démonté

Montre-nous la voie de la Réussite

Tu évites les récifs les écueils de la négativité Tu rebondis séance historique montée fulgurante des bénéfices Tu positives c’est la clé du succès Tu sais t’ouvrir à d’autres viviers et canaux de sourcing

Nous arriverons à bon port

Grâce à Toi

Notre Captain

Ô Captain

 

Conduis-nous sur Ton navire grand comme le Yacht Octopus cent-vingt-six mètres de long quarante-et-une suites une piscine trois hélicoptères une salle de cinéma un terrain de basket un studio d’enregistrement des motos-marines un sous-marin de poche

Conduis-nous sur Ton navire grand comme le Motor Yacht-A quatre-cents millions de dollars trois piscines dont une avec un sol en verre

Conduis-nous sur Ton navire grand comme le Rising Sun cent trente-huit mètres de long estimé à cinq cent quatre-vingt-dix millions de dollars grand aussi grand que celui actuellement en construction qui se verra aménagé d’une discothèque de douze jacuzzis robinets de douche à dix-huit carats

 

Au large des Seychelles

Ta musique s’entend depuis la côte

 

Entends à Ton tour notre liturgie des heures

Minuit trois heures du matin cinq heures du matin sept heures du matin

Nos prières vers Toi commencent la nuit

Nous Te prions en branchant l’aspirateur dans le bureau vide

Nous Te prions dans l’huile de moteur de l’atelier

Dix heures midi quatorze heures seize heures dix-neuf heures

Nous Te prions à chaque pomme pourrie ôtée du tapis roulant

Nous Te prions à chaque tête de poisson coupée

Nous Te prions à chaque boyau éviscéré

Nous Te prions au rythme du goutte-à-goutte qui suinte du plafond de la chambre d’hôpital

Nous Te prions en équilibre sur chaque planche d’échafaudage

Et le soir tandis que Tom Cruise sauve le monde nous Te prions en entrant doucement dans le sommeil

 

Ronde des heures

Signe de l’infini qui travaille à la chaîne chaîne étant synonyme de chapelet

Nous Te prions et répétons nos prières comme nous répétons nos gestes comme nous répétons nos demandes de pardon c’est malgré nous que nos poumons respirent difficilement pardon

 

Nous qui n’entendons rien

Aux termes de déstockage et marge intéressante

Nous qui ne comprenons rien aux solutions à valeur ajoutée

 

Brise notre zone de confort

Nous sommes

Si confortables

Avec nos mains tachées de fioul

Et notre dos trempé

 

Nous Te prions dans chaque agio de chaque compte débiteur où nous devons régulariser notre situation très rapidement faute de quoi

Ô Reçois notre obole

Nous Te prions et Te remercions pour chaque compte passif et capital propre que Tu optimises et rentabilises sur le marché par des actions investissements

 

Pardon

Nous ne sommes pas à Ta hauteur

S’il te plaît Implémente nos process

Nous ne sommes que petitesse étroite et nos pantalons nous boudinent car nous ne mangeons pas équilibré nos chips huilées hydrogénées oignon en poudre maltodextrine émulsifiant E471 saturent notre chair et nos veines

Nous ne savons pas manger sainement comme Toi

Avant-plat

Foie gras des trois Empereurs

Caviar osciètre de Sologne

Sole Cardinal

Caneton Challandais maturé

Poire Charpini

Nous ne sommes que maigreurs pâleurs et surcharges pondérales

 

Tu es si beau

Tu es si beau grâce à ta nutrition parfaite toutes les vitamines déboulant instantanément au coeur de Ton organisme

 

Montre-nous comme Tu Te régales

Quand Tu Te régales Tu nous régales

Tu nous flunches Tu nous ubereates

Remplis nos yeux

 

Tu es si beau grâce à Ton sommeil réparateur matelas de coton et crin de cheval où du lin placé entre chaque ressort prévient des frottements matelas accessoirement ourlé estampillé d’une plaque d’or numérotée prix à six chiffres

 

Tu es si beau

Tes narines ne coulent jamais

Ton front n’est jamais rouge

Ni transpirant

Ta température corporelle est étrangère

Aux contrastes entre dedans et dehors

Puisque

Pour Toi

Tout est dehors

Tout est dedans

 

Que Tu sois en Arctique au North Pole Igloos Hotel quatre-vingt-quinze-mille euros la nuit

Ou au centre du désert émirati dans une luxueuse suite bâtie sur le modèle d’authentiques campements bédouins

Tu Te

Stabilises

À vingt degrés

 

Tes oreilles ourlées délicatement

Repoussent grincements stridulations alarmes jingles chuintements coups de boutoir souffles d’air chaud chocs bocaux palettes fenwicks grilles crissements pilonnages rouages d’emballages sirènes palans et bétonnières

 

Tu sens si bon

Laisse-nous Te respirer

Tes cheveux sentent bon

Ta peau sent bon

Ton élégant costume associant détails traditionnels et tissus nobles pour en souligner la modernité et présenter un revers miroir et des poches passepoilées sent bon

Ta chemise crêpe de Chine cent pour cent soie bleu ciel col en pointe boutons recouverts sent bon

Tes chauffeurs sentent bon

Tes jardiniers sentent bon

Tes cuisiniers sentent bon

Tes hélicoptères sentent bon

Tes salles de bain sentent bon et Tes toilettes sentent bon malgré leur nombre car il T’est mathématiquement impossible en vingt-quatre heures de faire pipi dans chaque WC que Tu possèdes Ô père de tendresse et de miséricorde Pardonne-nous notre urine grégaire

 

Les effluves qui frôlent Tes narines ne peuvent être que délicieux

Tu échappes à toutes les émanations nauséabondes Gloire à Toi

Tu ne transpires pas mais Ton message en nous transpire

 

Tu nous conduis par la main comme un Père

Pater noster

C’est avec joie que nous signons tes clauses

Clauses de non-concurrence clauses d’exclusivité

Ne T’en va pas

 

Reste avec nous

Ne T’en va pas

Résiste à toutes ces procédures lourdeurs administratives droit du travail congés et absences pour enfants malades hausses des salaires grèves protections de la santé réaménagements des lieux de production prélèvements obligatoires libertés syndicales réparations financières de préjudices sanctions pénales et/ou administratives tout ce qui freine Ta créativité

 

Résiste à la conjoncture

Ne Cesse pas d’implanter développer amplifier véhiculer des perspectives

Ne nous Quitte pas

Nous Te parerons d’Or et de Lumières venues de pays où il ne pleut pas

 

Si Tu partais que ferions-nous

Si Tu partais nos petites mains deviendraient molles d’inaction il ne nous resterait que nos doigts à manger dans le rien sidéral de nos frigidaires dans le rien carcéral de nos bouges dans nos entrepôts boueux où s’alignent rangées de cannettes de bière et de sodas successions de nutriscore D et tranches de pain de mie à dates de péremption rapides ou périmées

Ne Pars pas

 

Ne Pars pas en Belgique Australie Portugal États-Unis Grande-Bretagne Canada Ne nous Abandonne pas pour une propriété située sur un versant sud-ouest ensoleillé du Ricken un magnifique complexe qui exprime ses espaces avec une intensité innovante dans le respect de l’extraordinaire paysage environnant sur environ mille-quarante-cinq mètres carrés un plain-pied privatisant tout le dixième étage de cet immeuble avec concierge et vue exceptionnelle un pavillon sa grotte en pierre naturelle et le ruisseau à proximité promettant paix et détente un atrium de neuf mètres de haut décoré d’une balustrade forgée à la main et inondé de lumière qui passe à travers la verrière d’environ soixante mètres carrés et tombe sur le revêtement de sol un marbre égyptien taillé localement ainsi que sur la surface du mur le stuc Veneziano distribuant une luminosité incroyable lui conférant une légèreté à l’ouest d’une salle de fitness menant à l’aile bien-être nouvellement construite équipée de trois saunas cabine infrarouge sauna finlandais ou bio et bain de vapeur d’un spa de nage de cinq mètres de long avec système à contre-courant d’un espace détente et d’une salle de bain avec douches et toilettes d’une piscine extérieure d’une terrasse d’environ quatre-cents mètres carrés avec une piscine d’eau salée de douze mètres sur six jets de massage et couverture solaire notons qu’une fontaine avec une source artésienne et un bain à remous avec hydrothérapie complètent l’espace bien-être

Pardon

Notre inconscience et notre peu de discernement nous font habiter nos voitures

 

Tu nous donnes de quoi nous lever le matin

Tu réponds au pourquoi se lever le matin

 

Ne nous Abandonne pas

Remplis nos attentes nos caddies nos gosiers

Remplis nos gobelets en plastique jetables

Nous ne sommes pas comme Toi écoresponsables

Toi qui trempes Tes lèvres dans une flûte à champagne livrée dans son écrin pourvue d’un certificat d’authenticité verre légendaire habitué de toutes les soirées d’exception

Alors que nous

Pauvres d’esprit

Esprits chagrins

Nous buvons dans du polymère

 

Toi qui connais la valeur

De l’inanimé et de l’animé

Tu sais réveiller en nous ce qui est sain

Et ce qui est sain est compétitif

 

Que Tes paroles soient sanctifiées programme de fidélité disponible sur application

Au futur au présent au passé

 

Raconte-nous Ton Histoire Ta Story Ta chanson de geste Ta Légende

Que nous puissions la recopier dans les manuels les cahiers d’écriture écoles collèges lycées et toutes sortes d’établissements scolaires où de nombreuses conventions sont signées avec les acteurs entreprises branches associations pour mettre en œuvre des actions de découverte du monde économique Ta générosité sponsorise nos écoles

Apprenons à nos enfants à lire et écrire grâce à Tes partenaires préférentiels

Les mots invariables Moët & Chandon la table de sept Krug le complément d’objet direct Veuve Clicquot le gérondif Hennessy le Château d’Yquem plus-que-parfait soutien scolaire en sus dans Les Échos Le Parisien Connaissance des Arts usages du pronom relatif en partenariat avec les Maisons Cheval Blanc qui invitent à vivre de précieux moments en famille ou en tribu restauration rapide de la voix active et de la voix passive conjugaison de crèmes glacées grammaire de magazines défricheurs de tendances spécialisés en régime brûle-graisse cent pour cent ananas

 

Partage avec nous Ton récit perpétuel

Fais-nous entrevoir

Le meilleur des mondes qui soit

Le meilleur d’entre tous les mondes

Celui où Tu existes

Celui que Tu écris chapitre après chapitre

Toi l’hôte invisible

Tu es au commencement

 

Tu seras là demain

Le futur T’appartient

Tu testes entrepreneurial la faisabilité technique et commerciale du tourisme spatial de masse six cents clients ont déjà acheté des billets à hauteur d’au moins deux-cent-mille dollars chacun Tu fais des repérages d’engins en orbite dotés d’un écran pixelisé sur lequel seront projetées des publicités et depuis la surface basse de la terre nous lèverons les yeux pour recevoir d’entre les étoiles l’image de Ton canapé nommé carrancas d’après l’artisanat traditionnel brésilien pour la collection objets saltimbanques un régal de lignes voluptueuses et arrondies coque doublée d’une peau de veau souple accueillant huit coussins moelleux qui s’emboîtent comme un puzzle aussi beau qu’une sculpture abstraite aussi confortable qu’un nuage découvrir inventer repousser les limites

 

En Toi nous croyons

En Toi et en Ta Fondation

Foundation

Qui ancre

Son engagement

Dans la création actuelle

 

HORAIRES & TARIFS

PLAN & ACCÈS

PRÉPAREZ VOTRE VISITE

 

Merci à Toi

Animée par une mission d’intérêt général Ta Fondation Foundation s’engage à rendre l’art et la culture ouverts à tous Ô numéro un mondial du luxe avec un portefeuille de soixante-dix marques de prestige

 

Merci à Toi

Ta Fondation Foundation explore méthodes & expérimentations & créations de surfaces reliant ainsi rencontres organiques et situations actuelles dans le contexte urgent du discours écologique Ô racheteur d’une filiale de trente-quatre palaces sept trains et deux croisières fluviales

 

Merci à Toi

De mettre en lumière dans Ta Fondation Foundation les images emblématiques de la guerre du Vietnam et de l’enfant du ghetto de Varsovie bras en croix telle une figure christique sa nudité son cri concourant à la puissance de l’image et affirmant leur appartenance à la mémoire collective billet famille à trente-deux euros disponible et valable pour deux adultes et jusqu’à quatre enfants de moins de dix-huit ans heures d’ouverture le mardi dix heures dix-neuf heures

 

Merci à Toi

Du clin d’œil amusé que Ta Fondation Foundation lance à la société de consommation visage et corps composés de deux piles superposées de cartons d’emballages dont les logos des marques sont apparents  simplement compactés et ficelés avec des fils de fer pour maintenir une fragilité qui semble contraster avec les six pieds identiques ancrés au sol dont la multiplicité crée un trouble au cours des visites exclusives en compagnie des commissaires d’exposition devenez membres privilégiés pour cent quatre-vingt euros

 

Merci à Toi

De montrer dans Ta Fondation Foundation une suite d’œuvres subtiles et poétiques rassemblant des dictons misogynes  maladroitement  brodés qui dévoilent ainsi de caustiques points de vue la cause des Femmes Te remercie pour cela ainsi que de la livraison dès ce soir ou demain de Ton iris magnétique pour un jeu amoureux entre légèreté et sensualité

 

Merci à Toi

De dévoiler dans Ta Fondation Foundation une série emblématique de près de trois-cents portraits de femmes capturées à différents moments de leur vie photographiées selon le même principe en buste de face ou de trois-quarts cadrées à distance égale en intérieur ou en extérieur en noir et blanc sans artifice ni décor ni costume merci de révéler leur présence et de leur offrir la possibilité de s’affirmer dans leur différence et leur singularité merci car au-delà du documentaire social ces images s’imposent dans un face à face d’une rare intensité qui n’a d’égal que l’intensité de Ton parfum que tisse l’iris pallida de Florence fleur précieuse emblématique de la séduction féminine

 

Merci à Toi

Qui mets l’accent avec Ta Fondation Foundation sur l’ambition sociale le désir d’amour et la difficulté somme toute humaine à le trouver sans se soustraire à la critique implicite des contraintes subies par les Femmes Femmes par ailleurs reconnaissantes de pouvoir compter dans leur garde-robe Ton collier cardinal accessoire incontournable bijou intemporel et facile à porter du fait de ses proportions féminines

 

Tu nous ouvres Ta Fondation Foundation

Tu nous ouvres à la

Culture

 

Tant de mots nous échappent tant de mots dont nous ne comprenons ni le sens ni les effets le mot mécénat par exemple dont nous ignorons qu’il découle de Gaius Maecenas protecteur des belles-lettres une méconnaissance nous plaçant dans l’incapacité déplorable de mécéner ceci nous privant d’avantages nombreux comme une déductibilité de cent pour cent du prix d’une œuvre acquise pauvres de nous qui allons ici et là sans rien savoir sans rien savoir

 

Nous avons faim de tout comprendre

Nous avons faim de T’écouter

 

Nous voulons Te rencontrer

Rencontre exclusive

 

STUPÉFIANTE

 

Voir Ton image

Entendre Ta voix

On Te tend le micro journalistique d’une station de radio généraliste nationale publique

On Te pose la question : Est-ce que Votre Fondation Foundation sauvera le monde de l’Art ?

On avait envie d’en discuter avec Toi

Tu as accepté

 

On rappelle que Tu as posé un vaisseau spatial aux portes de la capitale

Que Tu as déployé pour l’inauguration des stars de la mode de l’art et de la politique avec les honneurs de la République

 

On qualifie Ta Fondation Foundation de « morceau d’humanité qui montre à tous que le rêve peut à force de génie et de volonté devenir réalité »

On brosse rapidement Ton portrait

Images d’archives en noir & blanc

Toi jeune

Faisant de l’équitation

Buvant du thé dans de la porcelaine de Fürstenberg

Puis Toi

Aujourd’hui

À la tête d’un des plus grands musées au monde

 

Tu dis :

— L’art est un sujet qui me passionne je peux en parler sans risquer les critiques parce que vous savez dès que quelque chose réussit il y a des critiques dans tous les sens et mon objet n’est pas de répondre aux critiques je ne suis pas toujours critiqué mais c’est le lot des hommes d’affaires d’incarner quelquefois de manière totalement injustifiée des critiques d’ambiance puisque la mentalité est un peu anti-entreprise et quand en plus une entreprise réussit qu’elle se développe mondialement et qu’elle embauche du personnel ça c’est pas normal c’est contraire à la logique ambiante de l’esprit comment dirais-je socialo-marxiste qui prédomine dans l’opinion publique d’un certain nombre de commentateurs il y a cette connotation donc on est critiqué enfin tout ça n’a rien à voir avec l’art quand j’ai commencé à m’intéresser à l’art j’ai eu la chance de voir des expositions il y avait des artistes à cette époque-là qui n’étaient pas encore très connus qui étaient très critiqués et qui donc ne valaient pas grand-chose et j’ai eu la chance d’en acheter pas mal ce qui fait qu’aujourd’hui j’ai une collection obtenue à des conditions très intéressantes dans ces années-là — Celui-là il coûtait combien ?

— Ah ça je ne m’en rappelle plus aujourd’hui ça vaut des millions dans mon bureau il y a ce Basquiat deux œuvres de Giacometti un Mondrian et Yves Klein bon vous avez des gens qui sont imperméables à l’art à la musique par exemple Victor Hugo n’aimait pas la musique l’art qui me touche le moins est le cinéma il est intéressant mais il prend beaucoup de temps je préfère jouer au tennis que d’aller au cinéma

 

— Vous avez tenu à avoir un piano près de votre bureau ?

— Oui cet instrument est très important à mes yeux très important

— On a le droit de vous demander de nous jouer deux notes comme ça impromptues ?

— Je ne sais pas s’il est accordé

 

Tu joues La Marche Turque Tu rates un peu les touches et Finis version free jazz pour le masquer intelligemment

Tu dis : Ça m’arrive de jouer parfois encore une fois je serais trop critiqué dans ce pays mais à l’étranger ça m’arrive de faire de petits concerts

 

Tu dis : J’aime Kanye West

Tu dis : J’aime son côté artiste unique il a fait quatre soirs de suite à la Fondation c’était rempli

 

Tu dis : Je ne suis pas vacciné contre la sensibilité dans un métier où la créativité est primordiale il faut être sensible

 

Tu précises : Je ne suis pas déconnecté de la réalité

Tu dis : Je suis en contact direct avec le monde réel hier soir par exemple j’ai fêté les Catherinettes chez Dior il y avait mille-cinq-cents personnes on a dîné ensemble et je leur ai parlé je les ai vues et j’étais en contact direct

 

Tu dis : Le déjeuner sur l’herbe ça c’est une version magnifique regardez les détails

Tu dis : Gauguin sa période Tahiti est la plus forte

Tu dis : Picasso quelle puissance la période bleue

 

Gloire à Toi

Toi qui sais lier matériel & esthétisme

Nous ne sommes que gratitude

Nous croyons en Toi et en tous Tes apôtres winners winners tous des winners

 

Lorsqu’une balle entre dans un filet la joie nous submerge car c’est Ta parole qui la guide

Lorsqu’une balle entre dans le sixième trou la joie nous submerge comme la félicité abreuve l’oiseau birdie condor eagle albatros

Lorsqu’une balle entre dans le panier la joie nous dunke Tu nous dunkes

 

Lorsqu’une voiture gagne la course

ou un cheval un lévrier un athlète un cycliste un motard lorsqu’un pilote gagne la course c’est l’ordre du mérite qui triomphe l’ordre du meilleur winner

Ton ordre du mérite

Ton ordre du mérite gagne et surfe et remporte le ruban doré la médaille 1er choix le trophée innovation challenge

Ton ordre du mérite pilote le jet-ski fend la surface des eaux d’une réserve marine protégée

Ton ordre du mérite dépose son équipement d’alpiniste emballages alimentaires et sacs plastiques en particulier tentes cordes bouteilles d’oxygène excréments au sommet de l’Everest

 

Vive la Victoire des winners

Vive la Victoire fille du fight et vive Toi qui l’inspires

Ta vision saine du challenge pari avec soi-même nous améliore

En nous mettant en concurrence entre nous Tu nous mets en concurrence avec nous-mêmes Sois béni entre toutes choses non égales par ailleurs

 

Parce que Tu aimes la compétition

Nous aimons la compétition

Sous toutes ses formes

Sur le bandeau rouge de la jaquette du livre primé

Sur le disque récompense de platine

Dans les records atteints chez Sotheby’s

La compétition est désirable

 

Tu dis : Toute entreprise si elle veut rester dans le trio de tête doit améliorer à long terme sa désidérabilité aura-t-on une désidérabilité plus forte dans dix ans voilà mon objectif toujours penser à long terme

Tu dis : Et pour cela il faut être plus rapide plus efficace en matière d’emplacements de magasins et d’achats d’espaces publicitaires il faut ouvrir un large spectre d’actions

 

Tu dis : Mon entreprise est sans doute parmi toutes la plus proche de la nature avec ses vignobles et ses ateliers la nature j’y suis très attaché

 

Tu dis une antidote et nous croyons en Toi

Lorsque nous disons un antidote c’est nous qui sommes en faute

Tu dis un icône et là aussi Tu as raison

Nous sommes bêtes et ce que nous voulons sans Ton éclairage n’a aucun sens

 

Gloire à Toi et à Ton récapitulatif boursier

En charge des dossiers d’acquisition

Tu gères des phases d’intégration comme personne

 

Nous pauvres idiots

Avec notre sac à dos déglingué notre chien sans race notre étui à violon

Nous ne comprenons rien

Pardon pardon pardon pour notre ignorance

 

Le fauteuil sur lequel Tu t’assieds est d’une beauté que nous ne captions pas il est certain que sans faire preuve d’aucun discernement nous l’aurions revendu pour l’échanger contre deux ans de loyer

 

Le tableau accroché dans Ton bureau parce que nous n’avons aucune idée de rien notre indigence mentale étant démesurée nous l’aurions échangé dans notre aveuglement contre cent machines à laver ajoutées au salaire d’une vie ou de plusieurs

 

Pardon nous sommes si bêtes que nous parlons de diamants de sang trafics qui fournissent en armes et en munitions les groupes armés qui exploitent les mines mines de diamants de sang travail d’enfants mines de diamants de sang Angola Liberia Côte d’Ivoire milices République du Congo pardon nous parlons de diamants de sang sans savoir de quoi nous parlons nous n’y connaissons rien et n’avons pas le temps d’en apprendre beaucoup sur le sujet car la piscine requiert notre attention doit être nettoyée il faut y passer l’épuisette récurer les feuilles mortes qui bouchent le siphon – mais savoir qu’un pavage de plus de cent diamants s’illustre par son éclat et que la chaîne peut être portée à trois différentes longueurs ou doublée afin de créer un ras-de-cou nous réconforte

Nous sommes si bêtes que nous parlons de peaux de bêtes sauvages trucidées sans savoir de quoi nous parlons nous n’y connaissons rien en sciences de la biodiversité et en préservation des espèces et puis nous n’avons de temps à consacrer à ce domaine il y a la rampe d’escalier d’architecte un peu acrobatique à nettoyer et il faut vérifier si les poulies qui permettent d’accéder à la baie vitrée panoramique constellée de cadavres d’insectes fonctionnent – heureusement que les vestes en fourrure de renard naturelle offrent une version luxueuse d’un modèle classique se distinguant par un intarsia en vison rasé qui réinvente les codes de la veste en denim l’intérieur révélant une doublure en tissage autographe constellation détails en nubuck cuir provenant de la peau de vaches qui étaient en fin de vie quel soulagement

 

Nous sommes si bêtes que dans notre malveillance improductive nous nous infiltrons dans Ton défilé qui aime les Femmes avec des draps tendus où nous avons écrit ce qui sort en éructations disgracieuses de nos cervelles comme Climate is a Fashion victim No Fashion on a dead planet surconsumption = extinction nous n’avons pas le sens commun

 

Si bêtes que nous bloquons des routes avec des globes de papier mâché géants tagués There is no Planet B mais quels enfantillages

 

Si bêtes que nous occupons le tarmac d’un aéroport en phase de modernisation une dizaine de projets d’extensions d’aéroports étant prévus malgré la menace climatique heureusement qu’un article créant un nouveau délit d’intrusion sur les pistes d’aéroport a été inséré dans la Loi nous sommes si bêtes

 

Nous sommes si bêtes si peu esthètes que nous ne savons pas apprécier les somptueuses couleurs turquoises de la plage de Rosignano sur la côte toscane couleurs superbes dont l’origine se trouve dans les deux-cent-cinquante-mille tonnes de déchets issus de la production de l’usine de carbonate de soude située juste derrière les dunes notre bêtise est crasse

 

Nous sommes bêtes à pleurer

Si bêtes que nos dents se déchaussent et que nos cabinets dentaires low cost nous arrachent celles qui auraient encore pu servir

 

Si bêtes que nos bébés naissent sur le bord des routes nos maternités se trouvant éloignées de nos ventres en gestation quelle idiotie

Si bêtes que nos troubles musculo-squelettiques se traduisent principalement par des douleurs et des gênes fonctionnelles plus ou moins importantes le plus souvent quotidiennes provoquées ou aggravées par le travail

 

Nous sommes si bêtes que le stress au travail phénomène fréquent entraîne régulièrement chez nous des troubles comme les insomnies ou les difficultés d’endormissement avec à la longue des conséquences sur notre santé prise ou perte de poids fatigue difficultés de concentration hypertension artérielle facteurs de risque pour certaines maladies cardiovasculaires qui peuvent favoriser les AVC

 

Nous sommes si bêtes que nous attrapons le cancer dans les secteurs de l’industrie du bois de la métallurgie de la chimie de la plasturgie du bâtiment travaux publics activités minières activités de maintenance nettoyage dépannage travail de désinfection en milieu hospitalier ou dans l’agroalimentaire travail dans un laboratoire de recherche notamment en cas d’exposition à la radioactivité

 

Nous sommes si bêtes que notre peau se couvre de dermatoses ce qui est courant dans les professions manuelles métiers du nettoyage travaux de peinture coiffure soins infirmiers métallurgie imprimerie élevage agriculture

 

Nous sommes si bêtes que des agents infectieux nous intoxiquent plus particulièrement dans certains secteurs santé services vétérinaires gestion des eaux usées et laboratoires certains agents biologiques pouvant également nuire à l’enfant à naître

 

Nous sommes si bêtes que dans un grand mélange infécond discutable une sorte de bouillabaisse d’amalgames insensés nous décrétons que la domination sous toutes ses formes est capable et coupable de viols de violences aux plus faibles coupable et capable d’infliger la mort aux corps laminés et exploités si bêtes si bêtes alors que pour vivre mieux il suffirait de vivre comme Toi il nous suffirait de vivre selon Tes principes

 

Pardonne-nous notre

Incapacité

À

Suivre

Ton exemple

 

Incapables incapables

Incapables que nous sommes

D’hériter

De boire du thé dans de la porcelaine de Fürstenberg

De nous faire baptiser par un Cardinal intègre qui nous mettra en garde contre le mariage des homosexuels et sa quantité de conséquences innombrables parce qu’après ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre et après un jour peut-être je ne sais pas l’interdiction de l’inceste tombera c’est ce qui arrive quand les repères majeurs s’effondrent

 

Incapables que nous sommes de chasser au son des cors l’écume aux lèvres des chevaux meutes de chiens courants rouge des livrées cavaleries entre les arbres de Sologne

 

Incapables que nous sommes de soigner nos vignobles bouquet floral fruité boisé bel équilibre au cœur d’un château rénové avec beaucoup de goût élégance et modernité étant les maîtres mots dans cette propriété de moines négociants maires familles d’industriels armateurs consortium groupes

 

Incapables d’acheter les dessins d’un artiste en amont de sa notoriété et de conclure J’ai eu de la chance

D’acquérir des hôtels patrimoines domaines vallonnés villas romaines manoirs architecture baroque contemporaine imposante citadelle bénéficiant d’une vue panoramique alors qu’il suffisait de passer par hasard devant en ajoutant C’est un achat coup de cœur

 

Incapables nous sommes incapables de savourer comme Tu la savoures cette chimie extraordinaire du hasard des coups de cœur du hasard de la chance du hasard des rencontres Deauville Biarritz Le Cap Ferret

 

Tu dis :

Il faut vouloir pour pouvoir

Nous voulons nous voulons nous voulons

 

Tu dis : c’est important d’incarner des valeurs aujourd’hui il faut voir que derrière les produits magnifiques que l’on offre il y a plus il y a autre chose

Tu dis : Vivre en contact avec des artistes c’est toucher l’Éternel car l’art est une antidote à l’éphémère

 

Cette quête de sens qui est la Tienne

Est aussi la nôtre

Il nous arrive à nous aussi d’éprouver sur notre temps libre les tourments inhérents à la brièveté de la vie

 

Quand cela nous arrive

Pardon

Nous rêvons

 

Pardon

Nous perdons notre temps

Et Ton temps

À rêvasser

Au lieu de découper des têtes de poisson

Au lieu d’évider des boyaux

Entre deux offres soumises à condition

Dans la mesure des places disponibles

 

La vie est courte et nous rêvons

Nous rêvons de n’importe quoi

 

Nous rêvons de pisser dans Tes toilettes

Toutes

De découper Tes chemises pour en faire des ponchos des cerfs-volants

De voir Tes parapluies sans mains se retourner laisser la pluie tomber sur Tes épaules et enfoncer leurs pointes dans Tes bottines

 

Nous rêvons d’installer à l’aide d’une foreuse et par des crochets de métal Tes tableaux dans les rues

De convertir Tes porcelaines pilées en mosaïque

D’en tapisser les murs et les plafonds pour colmater

Pardon de se représenter que des bulles de lave remontent des jacuzzis en éclatant

Pardon de réaffecter Tes diamants à la découpe du verre nous avons tant besoin de vitres et de fenêtres

De répandre dans l’air Tes parfums pour masquer l’odeur des fumées par leur sublime technicité

 

Pardon de chercher le moyen de recycler Tes cors de chasse en pommeaux de douche 

 

Et puis Tes sacs

Pardon d’avoir cette pulsion de les fixer solidement à nos porte-bagages dans l’optique empirique de les remplir de pommes de terre et de savon

 

Pardon d’avoir envie de prendre Ton piano

Nous possédons quelques talents sonores

Nous en jouerions

Les mains tachées de fioul le dos trempé

Nous simples

D’esprit

Esprits si mal tournés

Si mal fichus mal embouchés

Nous danserions sur son couvercle

Sac à dos déglingué chien sans race et étui à violon

Nous danserions

 

Pardon d’élucubrer ces rêves en guise de pénitence

Tu dis ce ne sont pas des rêves

Pardon

Le sens des mots n’est pas notre point fort

Tu dis ce sont des cauchemars

Nous sommes incorrigibles et notre vocabulaire est comme nous

Indécrottable

 

Tu dis que

« Le rêve à force de génie et de

Volonté

Peut devenir réalité »

 

La volonté nous en avons

Nous les pauvres écervelés

Simples d’esprit si mal tournés

On ne peut pas nous l’enlever

Nous voulons nous voulons nous voulons nous voulons