ERR0R

En lettres sang

En lettres sang
Le texte à pirater.
L'anticahier à brûler.

(À nos morts vivants de la lutte mexicaine)

En lettres sang leur révolte se tient
Pour se faire aux dieux du Monde connaître ;
Sur le mur en ruine sans corps leurs mains
Ont inscrit « Upharsin », leurs fers carmins
Ornent le verbe : « Prenez les terrains !
Ouvrez les prisons ! Libérez les êtres ! »
S’embrasent vivants les mots des mourants,
Écrits en lettres sang.

Vous, dieux du Monde ! Leur bouche est muette !
Vos fusils ont parlé, ils sont poussière.
Mais les vivants, en linceul, cœurs en dette,
Ont senti du tambour le rythme net
En eux la langue des morts qui s’apprête —
L’appel : « Brisez la rouille millénaire ! »
Et voir « Resurrexit », mot des mourants,
Écrit en lettres sang.

Au plus haut, porte-le, flamme importune !
Plus haut des cieux, que tous le voient paraître.
Serfs du Monde ! Notre cause est commune ;
Une est l’ancienne honte d’infortune ;
Une est la lutte, et dans la raison Une —
Humanité — nous libérons les êtres.
« Vengeons la Terre », ardents mots des mourants,
Écrits en lettres sang.



Written-In-Red est le dernier poème de Voltairine de Cleyre. Cette nouvelle traduction d’Ann Persson tente de respecter la forme versifiée du texte anglais.